COMMENT AMASSER DES FONDS DE FACON ÉCO-RESPONSABLE ?

Si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez 2 choses à mon sujet :

  1. J’ai un profond désir de changer le monde
  2. Je commence souvent une phrase par :  J’ai lu récemment….

 Ainsi, c’est avec mon désir de changer le monde, que Cadeaux Tendance est maintenant membre du Club 1% pour la planète, et, j’ai lu récemment le livre de Peter H. Gleick, Bottled & Sold, qui décrit les problèmes causés par l’industrie de l’eau embouteillée et approfondie mes recherches sur le web.  J’ai été choquée de réaliser que  les grandes entreprises ont même poussser l’audace en  ciblant leur marketing aux enfants du primaire avec des images de Bob L’Éponge sur leurs emballages en espérant fidèliser leur clientèle le plus tôt possible !    J’ai décider de riposter en mettant sur pied une campagne de sensibilisation et de financement pour les écoles primaires.

Une génération entière est en train de grandir avec l’idée que l’eau à boire vient dans de petites bouteilles en plastique

 Elizabeth Royte auteur de Bottlemania : How water went on sale and why we bought it, 2008

 

Saviez-vous que ?

De toutes les ressources naturelles que la terre contient, l’eau saine et bonne à boire est la plus importante. L’eau est essentielle à la vie. Il y a à peine 15 ans, la très grande majorité des gens aux États-Unis et au Canada consommaient l’eau directement du robinet.  Aujourd’hui, près d’une personne sur cinq consomme seulement de l’eau en bouteille pour satisfaire ses besoins quotidiens d’hydratation.  Dans la dernière décennie, les ventes d’eau embouteillée ont explosé partout en Amérique du Nord.

 En 1988, le ministère de l’Environnement estimait que les Québécois avaient consommé plus de 80 millions de litres d’eau embouteillée, quatre fois plus qu’en 1973. Au Québec, il s’est consommé près de 380 millions de litres d’eau en 2001.  Ainsi, la consommation par personne est passée d’une quinzaine de litres au début des années 1990 à plus de 50 litres en 2001

Bien évidemment, l’eau en bouteille joue un rôle prépondérant lors des situations d’urgence — l’ouragan Katrina le démontre bien. Et dans bien des grandes villes et pays du monde, l’eau embouteillée constitue souvent la seule source d’eau potable. Dans ces cas, elle représente un substitut utile à court terme. Mais il ne faut pas en conclure que l’eau embouteillée doive devenir la solution permanente à nos besoins quotidiens d’hydratation.

Le véritable tour de force de l’industrie de l’eau embouteillée réside surtout dans le fait qu’elle aura, grâce à une promotion ingénieuse, transformé une ressource accessible et gratuite (ou presque) en un produit de consommation à la mode. Un observateur de l’industrie qui commentait la croissance de l’année 2003 résume bien la situation : Ce n’est pas mal lorsqu’on réalise que les consommateurs ont dépensé 500 millions de dollars (américains) de plus sur quelque chose qu’ils obtenaient déjà du robinet.

Que pouvons-nous faire ? 

Nous vivons dans un monde à l’envers, en quelques semaines on a trouvé des milliers de milliard de dollars pour sauver les banques alors que, depuis plus de 30 ans, les Nations unies n’ont jamais pu obtenir les quelques milliards d’aide au développement qui suffiraient à nourrir les 900 millions d’être humains qui meurent de faim ou qui souffrent de malnutrition. 

Je crois sincèrement, qu’une des pistes de solution réside dans la sensibilisation de la population, en particuliers les enfants, à ce problème.  Les enfants sont à mon avis, les meilleurs messagers d’un espoir pour l’avenir de leur environnement.  Le simple fait d’utiliser une bouteille réutilisable sans plastique, de consommer l’eau potable, gratuite et accessible partout au Québec, aurait un impact majeur sur environ 12 milliards de bouteilles en plastique qui sont produites annuellement en Amérique du Nord, dont la grande majorité d’entre elles ne sont pas consignées ni recyclées.

Pour vous aider à comprendre l’ampleur du problème de l’eau embouteillée ci-dessous la liste des 10 arnaques démontrées par l’Institut Polaris dans son rapport sur l’industrie le l’eau embouteillée en Amérique du Nord.

  • Arnaquer les consommateurs en vendant des produits à des prix cent fois, mille fois, voire dix mille fois plus cher que le coût de l’eau du robinet;
  • Tromper le public sur la véritable source des produits embouteillés en plus de ne payer rien ou presque rien pour le captage de cette eau;
  • Transformer l’eau en eau, c’est-à-dire en faisant la promotion de procédés élaborés pour le traitement de leurs produits pour justifier un prix élevé alors que l’industrie ne vend que de l’eau;
  • Affirmer que l’eau embouteillée est plus sûre que l’eau du robinet alors que dans les faits, on trouve des polluants comme l’arsenic, le mercure et des bromates, des contaminations d’origine microbiologique sans oublier que l’eau embouteillée est généralement moins réglementée que l’eau du robinet;
  • Orchestrer des campagnes publicitaires sournoises associant la consommation d’eau embouteillée à un style de vie sain, jeune et actif;
  • Détourner le public de l’eau abordable du robinet avec des campagnes de peur en accentuant le risque de celle-ci tout en faisant de fausses affirmations sur les qualités thérapeutiques des produits embouteillés;
  • Contribuer aux changements climatiques et à la formation des pluies acides par l’utilisation intensive de bouteilles de plastique faites de produits chimiques toxiques;
  • Ne pas tenir promesse au sujet de l’utilisation du plastique recyclé, s’opposer vigoureusement à la réglementation augmentant la récupération et faire la promotion d’un logo trompeur;
  • S’incruster dans nos écoles, nos universités et autres institutions publiques par des contrats d’exclusivité qui visent particulièrement la jeunesse;
  • Favoriser l’essor d’une gestion privée des services publics en minant la confiance du public envers les services municipaux et en conditionnant les gens à payer très cher pour l’eau
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s